Détection moléculaire et génotypage par séquençage

<<Retourner aux résultats de la recherche

Accrédité par le Conseil canadien des normes au laboratoire numéro 594 (ISO/IEC 17025)

Formulaires de demande

Détails de la référence

Description:

Détection des sérotypes de Chlamydia responsables de la lymphogranulomatose vénérienne (LGV) par PCR en temps réel sur des échantillons confirmés comme étant positifs pour l’infection à C. trachomatis et génotypage par séquençage direct des sérotypes positifs pour la LGV.

Catégorie d'analyse:
Détection moléculaire et Génotypage
Agent pathogène:
Chlamydia trachomatis - Lymphogranulome vénérien (LGV)
Infections et maladies:
  • Lymphogranulome vénérien (LGV)
Spécimen:

Culture positive pour Chlamydia ou échantillons rectaux, endocervicaux, urétraux, urinaires ou autres, les pièces de biopsie, ainsi que les échantillons dans la mémoire tampon du système Cobas 4800 CT/NG de Roche et les échantillons dans solution tampon APTIMA de GEN-PROBE.  Le volume minimal requis est 1mL.

Méthode de prélèvement:

Écouvillon ou brosses cytologiques.

Manipulation, entreposage et expédition des spécimens:

Placer les brosses cytologiques ou les écouvillons dans 2 mL de milieu de transport. Les échantillons peuvent être conservés et expédiés réfrigérés au LNM dans les 48 h suivant le prélèvement, sinon, ils doivent être conservés et expédiés congelés. Les pièces de biopsie fraîches doivent être conservées au congélateur en tout temps et expédiées sur de la glace sèche.

Transport des marchandises dangereuses:

L'expédition des prélèvements doit être confiée à une personne détenant un certificat de formation TMD, conformément au Règlement sur le TMD. Pour plus d'information sur la catégorisation des matières à des fins d'expédition, veuillez consulter la partie 2 de l'appendice 3 du règlement ou la section 3.6.2 du règlement de l'IATA sur les produits dangereux.

Pour obtenir des renseignements supplémentaires dans d’autres langues sur le transport de matières infectieuses, cliquez sur le lien ci-dessous.

http://www.who.int/ihr/capacity-strengthening/infectious-substances/fr/

 

Critères relatifs aux patients:

Le service est offert pour les cas de LGV soupçonnée. La recherche du C. trachomatis par PCR dans les échantillons doit avoir donné un résultat positif. Les échantillons pour C. trachomatis ne sont pas acceptés sauf lorsque prévu dans le cadre d'une étude conjointe.

Documents d'accompagnement:

La requête d’analyse pour « ITS virales, polyome et herpèsvirus » comprend, pour l’expéditeur, le nom, l’adresse et le numéro de téléphone et, pour le patient, le nom-code, la date de naissance, le sexe, le no de référence de l’échantillon, le type d’échantillon, la date de prélèvement, le test requis et toute autre information clinique pertinente.  

Veuillez communiquer avec le laboratoire des exanthèmes viraux et des maladies transmissibles sexuellement si vous souhaitez faire une demande au moyen d’une feuille Excel permettant l’envoi par lots d’échantillons.

Commentaires:

S/O

Méthodes et interprétation des résultats:

La détection de souches de Chlamydia responsables du LGV dans des échantillons positifs pour Chlamydia s’effectue par PCR en temps réel multiplex (1). La sensibilité analytique pour la détection du LGV est de 10 à 100 copies/réaction, alors que celle de la détection du plasmide cryptique est d’environ 100 copies/réaction. L’identité du sérovar est confirmée par amplification et séquençage du gène ompA et du gène pmpH

Veuillez noter que cette méthode est moins sensible que les trousses de diagnostic qui sont disponibles et qu’elle ne convient pas au dépistage de l’infection à Chlamydia trachomatis.

Délai d'exécution:

10 jours civils pour la détection moléculaire et 21 jours civils pour le génotypage du LGV.  Veuillez communiquer avec le laboratoire pour vous renseigner sur les délais d’exécution plus courts.

Coordonnées:
Téléphone: (204) 789-6024
Télécopieur: (204) 318-2222
Références:
  1. Chen CY, Chi KH, Alexander S, Ison CA, Ballard RC. A real-time quadriplex PCR assay for the diagnosis of rectal lymphogranuloma venereum and non-lymphogranuloma venereum Chlamydia trachomatis infections. Sex Transm Infect. 2008 Aug;84(4):273-6.