Méthode immuno-enzymatique (ELISA) - IgM

<<Retourner au laboratoire

Accrédité par le Conseil canadien des normes au laboratoire numéro 594 - CAN-P-4E (ISO/IEC 17025)

Formulaires de demande

Détails de la référence

Description:

Détection des anticorps IgM dirigés contre le virus de la rubéole à l'aide d'une méthode immuno-enzymatique (ELISA).

Catégorie d'analyse:
Sérologie
Agent pathogène:
Virus de la rubéole
Infections et maladies:
  • Rubéole
  • Infection rubéoleuse congénitale
  • Syndrome de rubéole congénitale
Spécimen:

Sérum ou plasma ( minimum de 100 µL) prélevé dans les 3 à 28 jours suivant l'apparition de l'éruption cutanée.

 

Méthode de prélèvement:

Prélever le sang dans des tubes de séparation du sérum (TSS) ou tubes EDTA.

Manipulation, entreposage et expédition des spécimens:

Suivre les techniques de laboratoire habituelles pour la préparation du sérum ou du plasma. Conserver le sérum et le plasma à 4 °C et les expédier à température ambiente ou sur de la glace humide de façon qu’ils arrivent au LNM dans les 3 jours suivant le prélèvement. Sinon, les congeler (à -20 °C ou moins) et les expédier congelés sur de la glace sèche.

 

Transport des marchandises dangereuses:

L'expédition des prélèvements doit être confiée à une personne détenant un certificat de formation TMD, conformément au Règlement sur le TMD. Pour plus d'information sur la catégorisation des matières à des fins d'expédition, veuillez consulter la partie 2 de l'appendice 3 du règlement ou la section 3.6.2 du règlement de l'IATA sur les produits dangereux.

Pour obtenir des renseignements supplémentaires dans d’autres langues sur le transport de matières infectieuses, cliquez sur le lien ci-dessous.

http://www.who.int/ihr/capacity-strengthening/infectious-substances/fr/

Critères relatifs aux patients:
  1. Présomption d’infection de rubéole (habituellement avec fièvre, éruption et au moins une des manifestations suivantes : arthralgie/ arthrite, lymphadénopathie ou conjonctivite) ou antécédents d’exposition à la rubéole.
  2. Présomption d’infection de rubéole congénitale (IRC) / Syndrome de rubéole congénitale (SRC).

Il faut éviter de demander ce type d’analyse pour le dépistage chez les femmes enceintes sans antécédents d’exposition probable au virus de la rubéole.

 

Documents d'accompagnement:

Requête d’analyse pour la rougeole, les oreillons et la rubéole complétée. Indiquer la date de l’apparition de l’éruption cutanée, la date du début de la fièvre, la date de la dernière vaccination contre la rubéole (si récent), les antécédents de voyage, la date de l’exposition à la rubéole, et/ou l’identifiant MARS (dans l’application de surveillance de la rougeole et de la rubéole [MARS] du RCRSP) ou numéro de cas, le cas échéant.

 

Commentaires:

Veuillez communiquer avec le laboratoire avant d’expédier des échantillons.  Le LNM est un laboratoire de référence régional agréé de l’OMS/OPS pour la rougeole et la rubéole.  Pour faciliter la classification des cas, des épreuves ELISA visant à confirmer la présence des anticorps IgM et IgG dirigés contre la rubéole seront aussi réalisées.

Méthodes et interprétation des résultats:

L’analyse s’effectue à l’aide de la trousse ELISA commerciale Siemens Enzygnost Anti-Rubella Virus/IgM (1).  Un résultat d’IgM positif indique qu’il y a eu une infection aiguë de rubéole, mais il est possible qu’il s’agisse d’un faux positif. Les résultats doivent être examinés rigoureusement en fonction des renseignements cliniques et épidémiologiques. Un résultat d’IgM positif ne suffit pas à lui seul pour confirmer un cas de rubéole. Consultez la référence 2 pour savoir ce que l’on entend par un cas de rubéole.

 

Délai d'exécution:

21 jours civils. Le délai d’exécution peut être de 3 jours civils seulement, à condition qu’un avis ait été transmis.

 

Coordonnées:
Téléphone: (204) 789-6024 or (204) 789-7055
Télécopieur: (204) 318-2222
Références:
  1. Tipples GA, R Hamkar, T Mohktari-Azad, M Gray, J Ball, C Head and S Ratnam. Evaluation of rubella IgM enzyme immunoassays. J Clin Virol 2004; 30: 233-238.
  2. Public Health Agency of Canada (PHAC). Case definitions for diseases under national surveillance.CCDR. 2009;35(S2):June 16, 2011. Available at https://www.canada.ca/en/public-health/services/reports-publications/canada-communicable-disease-report-ccdr/monthly-issue/2009-35/definitions-communicable-diseases-national-surveillance/rubella.html  Accessed 2018-05-30
  3. Best JM, S O’Shea, G. Tipples, N Davies, SM Al-Khusaiby, A Krause, LM Hesketh, L Jin, G Enders. Interpretation of rubella serology in pregnancy - pitfalls and problems. BMJ. 2002 Jul 20;325(7356) 147-8. Review.
  4. Robinson JL, BE Lee, JK Preiksaitis, S Plitt, GA Tipples. Prevention of congenital rubella syndrome - What makes sense in 2006? Epidemiologic Reviews. 2006;28:81-87.
  5. Tipples GA. Rubella diagnostic issues in Canada. J Infect Dis. 2011; Suppl 2: S659-S663.
  6. World Health Organization. Manual for the laboratory diagnosis of measles and rubella virus infection. Third edition. 2018. Available at https://www.who.int/immunization/monitoring_surveillance/burden/laboratory/manual/en/
  7. Tipples G, J Hiebert. Detection of measles, mumps and rubella viruses. Methods Mol Biol. 2011; 665: 183-193.
Renseignements connexes: