Épreuve d’immunofluorescence indirecte (IFA) - IgG

<<Retourner au laboratoire

Accrédité par le Conseil canadien des normes au laboratoire numéro 594 - CAN-P-4E (ISO/IEC 17025)

Formulaires de demande

Détails de la référence

Description:

Détection des anticorps IgG dirigés contre Bartonella henselae par l’épreuve d’immunofluorescence indirecte (IFA).

 

 

Catégorie d'analyse:
Sérologie
Agent pathogène:
Bartonella henselae
Infections et maladies:
  • Angiomatose bacillaire
  • Maladie des griffes de chat
Spécimen:

Sérum humain frais. Volume minimal de sérum requis – 0,5 mL. Les sérums hyperlipémiques, hémolysés ou contaminés peuvent entraîner des résultats erronés.

Méthode de prélèvement:

Recueillir le sang dans des tubes de séparation du sérum.

 

Manipulation, entreposage et expédition des spécimens:

Transférer une aliquote de sérum dans un tube de 1,5 mL muni d’un bouchon vissé et d’un joint d’étanchéité (de marque Sarstedt). Conserver les échantillons au réfrigérateur jusqu’à 5 jours ou les congeler jusqu’à leur envoi pour analyse. Expédier les échantillons congelés sur de la glace humide ou de la glace sèche.

Transport des marchandises dangereuses:

L'expédition des prélèvements doit être confiée à une personne détenant un certificat de formation TMD, conformément au Règlement sur le TMD. Pour plus d'information sur la catégorisation des matières à des fins d'expédition, veuillez consulter la partie 2 de l'appendice 3 du règlement ou la section 3.6.2 du règlement de l'IATA sur les produits dangereux.

Pour obtenir des renseignements supplémentaires dans d’autres langues sur le transport de matières infectieuses, cliquez sur le lien ci-dessous.

http://www.who.int/ihr/capacity-strengthening/infectious-substances/fr/

 

Critères relatifs aux patients:

Les manifestations cliniques d’une infection à B. henselae, également connue sous le nom de maladie des griffes de chat, peuvent comprendre des infections localisées comme une lymphadénopathie régionale subaiguë, des lésions cutanées, des lésions musculosquelettiques, une endocardite à culture négative, une uvéite et une rétinite. Toutefois, les manifestations généralisées menant à des symptômes de fièvre, de méningite, d’ostéomyélite, et d’arthrite sont également fréquentes.

B. henselae peut causer l’angiomatose bacillaire chez les personnes immunodéficientes, comme celles ayant une infection avancée au VIH. 

Documents d'accompagnement:

Requête pour l’analyse sérologique de certains agents de zoonoses dûment complétée.

Commentaires:

Les échantillons peuvent être rejetés s’il ne s’agit pas du type d’échantillon approprié, si le volume est insuffisant ou s’ils ne sont pas accompagnés des renseignements pertinents sur les antécédents cliniques du patient.

Méthodes et interprétation des résultats:

Trousse d’épreuve d’immunofluorescence (IFA) commerciale. Le sérum humain est soumis à une analyse de détection des anticorps IgG dirigés contre B. henselae, à une dilution de 1:64. Les échantillons réactifs à cette dilution sont soumis à un titrage sérique pour déterminer le titre des IgG. Un titre supérieur à 1:64 pourrait être considéré comme l’indication d’une exposition antérieure à Bartonella; toutefois, un titre > 1:256 dans un seul échantillon, ou une augmentation par un facteur de quatre du titre entre deux échantillons sériques prélevés à deux ou trois semaines d’intervalle, et analysés en parallèle, est considéré comme la preuve par présomption d’une infection récente ou actuelle.

On note une réactivité croisée poussée entre les Bartonella spp; par conséquent, la différenciation sérologique entre Bhenselae et B. quintana pourrait ne pas être possible. Les résultats doivent être interprétés conjointement à l’historique clinique et aux symptômes.

La mise en route d’un traitement par antibiotique avant l’analyse peut entraîner une production réduite d’anticorps qui affectera le résultat de l’analyse sérologique.

Délai d'exécution:

21 jours civils.

Coordonnées:
Téléphone: (204) 789-7434 or (204) 789-7662
Télécopieur: (204) 789-2082
Références:
  1. Chomel B, Boulouis HJ, Maruyama S, Breitschwerdt EB. Bartonella spp. in pets and effect on human health. (2006) Emerg. Infect. Dis. (12):389-394.
  2. Raoult D. From cat scratch disease to Bartonella henselae infection. (2007) Clin. Infect. Dis. (45):1541-1542.
Lignes directrices:
Renseignements connexes: