Épreuve d’immunofluorescence indirecte (IFA) - IgG

<<Retourner au laboratoire

Formulaires de demande

Détails de la référence

Description:

Détection des anticorps IgG dirigés contre Ehrlichia chaffeensis par l'épreuve d'immunofluorescence indirecte (IFA).
 

Catégorie d'analyse:
Sérologie
Agent pathogène:
Ehrlichia chaffeensis
Infections et maladies:
  • Ehrlichiose
Spécimen:

Sérum humain frais. Le volume minimum requis est 0,25 mL. Les sérums hyperlipémiques, hémolysés ou contaminés peuvent produire des résultats erronés.

Méthode de prélèvement:

Prélever le sang dans des tubes de séparation du sérum.
 

Manipulation, entreposage et expédition des spécimens:

Transférer une aliquote de sérum dans un tube de 1,5 ml muni d’un bouchon vissé et d’un joint d’étanchéité (de marque Sarstedt).  Conserver les échantillons au réfrigérateur jusqu’à 5 jours ou les congeler jusqu’à leur envoi pour analyse.  Expédier les échantillons congelés sur de la glace sèche ou avec des blocs réfrigérants.

Transport des marchandises dangereuses:

L'expédition des prélèvements doit être confiée à une personne détenant un certificat de formation TMD, conformément au Règlement sur le TMD. Pour plus d'information sur la catégorisation des matières à des fins d'expédition, veuillez consulter la partie 2 de l'appendice 3 du règlement ou la section 3.6.2 du règlement de l'IATA sur les produits dangereux.

Pour obtenir des renseignements supplémentaires dans d’autres langues sur le transport de matières infectieuses, cliquez sur le lien ci-dessous.

http://www.who.int/ihr/capacity-strengthening/infectious-substances/fr/

 

Critères relatifs aux patients:

Symptômes cliniques pertinents accompagnés d’une exposition connue à la tique Amblyomma americanum (Lone Star) au Canada OU voyage dans les régions de l’Est, du Sud-Est ou du Centre-Sud des Etats-Unis.  Les symptômes de l’infection à Ehrlichia chaffeensis, qui apparaissent généralement 1 à 2 semaines après la morsure par une tique infectée, peuvent comprendre : fièvre, maux de tête, frissons, malaise, douleurs musculaires, nausées, vomissements, diarrhées, confusion, infection conjonctivale et éruption cutanée.

Documents d'accompagnement:

Requête pour l’analyse sérologique de certains agents de zoonoses dûment complétée.  Si possible, fournir les antécédents cliniques et les résultats d’analyses effectuées par le laboratoire provincial ou local.    

Commentaires:

Les échantillons qui ne constituent pas le bon type d'échantillon, dont le volume est insuffisant, ou qui ne sont pas accompagnés des antécédents de voyage ou des renseignements pertinents sur le patient peuvent être rejetés.

CE TEST EST EFFECTUÉ UNIQUEMENT À DES FINS D'ENQUÊTE OU DE RECHERCHE
 

Méthodes et interprétation des résultats:

Réactifs d’immunofluorescence du commerce.  Il s’agit d’une analyse semi-quantitative pour la détection des anticorps IgG dirigés contre E. chaffeensis.  Une augmentation du titre des IgG de 4 fois ou plus entre les échantillons de sérum prélevés à 1 à 2 semaines d’écart et analysés en parallèle, est considérée comme étant une preuve par présomption d’une infection récente ou actuelle par E. chaffeensis.  On ne devrait pas se fier uniquement au point de virage des IgG pour le diagnostic d’ehrlichiose, si celui-ci est plus élevé que 1:64.

L'initiation d'un traitement par antibiotique avant l'analyse peut entraîner une production réduite d'anticorps qui affectera le résultat de l'analyse sérologique. Toutefois, si les symptômes cliniques évoquent une infection à E. chaffeensis, il faudrait amorcer le traitement.

Délai d'exécution:

21 jours civils.

Coordonnées:
Téléphone: (204) 789-7434 or (204) 789-7662
Télécopieur: (204) 789-2082
Références:
  1. Dumler, J.S., Madigan, J.E., Pusteria, N., Bakken, J.S. 2007. Ehrlichiosis in humans: Epidemiology, clinical presentation, diagnosis and treatment. Clin. Inf. Dis. 45:S45-51.
Fiches d'information:
Lignes directrices:
Renseignements connexes: