Épreuve de microagglutination

<<Retourner au laboratoire

Formulaires de demande

Détails de la référence

Description:

Détection des anticorps agglutinants dirigés contre Leptospira spp. par MAT.

Catégorie d'analyse:
Sérologie
Agent pathogène:
Leptospira spp.
Infections et maladies:
  • Leptospirose
Spécimen:

Sérum humain frais.  Le volume minimum de sérum requis est 0,25 mL. Les sérums hyperlipémiques, hémolysés ou contaminés peuvent produire des résultats erronés.

 

Méthode de prélèvement:

Prélever le sang dans des tubes de séparation du sérum.

 

Manipulation, entreposage et expédition des spécimens:

Transférer une aliquote de sérum dans un tube de 1,5 ml muni d’un bouchon vissé et d’un joint d’étanchéité (de marque Sarstedt). Conserver l’échantillon au réfrigérateur jusqu’à cinq jours ou le congeler jusqu’à son envoi pour analyse. Expédier l’échantillon congelé sur de la glace sèche ou avec des blocs réfrigérants.

 

Transport des marchandises dangereuses:

L'expédition des prélèvements doit être confiée à une personne détenant un certificat de formation TMD, conformément au Règlement sur le TMD. Pour plus d'information sur la catégorisation des matières à des fins d'expédition, veuillez consulter la partie 2 de l'appendice 3 du règlement ou la section 3.6.2 du règlement de l'IATA sur les produits dangereux.

Pour obtenir des renseignements supplémentaires dans d’autres langues sur le transport de matières infectieuses, cliquez sur le lien ci-dessous.

http://www.who.int/ihr/capacity-strengthening/infectious-substances/fr/

 

Critères relatifs aux patients:

Les symptômes d’une infection à Leptospira spp. peuvent comprendre les suivants : fièvre, céphalées, frissons, malaise général, éruption cutanée, vomissements, diarrhée, myalgies, suffusion conjonctivale, ictère, insuffisance rénale et/ou défaillance hépatique, méningite et douleurs thoraciques. Contact avec un animal infecté (chiens, bétail, ratons laveurs, rongeurs, etc.) ou voyage récent dans une région ou l’infection à Leptospira spp. est endémique.

L’épreuve MAT est destinée uniquement aux sérums humains pour lesquels des résultats positifs ou équivoques ont été obtenus au test de détection des IgM dirigés contre Leptospira (p. ex. EIA).

Documents d'accompagnement:

Requête pour l’analyse sérologique de certains agents de zoonoses dûment complétée.

Commentaires:

Les échantillons qui ne constituent pas le bon type d’échantillon, dont le volume est insuffisant, ou qui ne sont pas accompagnés des renseignements pertinents sur le patient ou des antécédents cliniques de ce dernier peuvent être rejetés.

La mise en route d’un traitement antibiotique avant l’analyse peut entraîner une production réduite d’anticorps qui altérera le résultat de l’analyse sérologique.

Comme c’est le cas pour tous les tests de laboratoire, les résultats de l’analyse doivent être interprétés en prenant en considération toutes les données cliniques et de laboratoire disponibles.

CE TEST EST EFFECTUÉ UNIQUEMENT À DES FINS D’ENQUÊTE OU DE RECHERCHE

Méthodes et interprétation des résultats:

Épreuve MAT maison (jusqu’à 18 sérovars). Les échantillons pour lesquels des résultats positifs ou équivoques ont été obtenus par ELISA (IgM) font l’objet d’une confirmation par l’épreuve MAT. Le titre initial de positivité est de 1:100 et, si nécessaire, des titres de référence seront déterminés.

Les critères en faveur d’un cas probable comprennent un titre unique ≥ 1:200 à une épreuve MAT, accompagné d’une maladie cliniquement compatible.

Les critères permettant de confirmer le diagnostic comprennent un titre à l’épreuve MAT ≥ 1:800 dans un ou plusieurs échantillons de sérum ou une multiplication par quatre ou plus du titre à l’épreuve MAT entre le sérum prélevé en phase aiguë et celui prélevé en phase de convalescence.

Délai d'exécution:

Jusqu’à 30 jours civils, comprenant les 21 jours civils nécessaires pour l’obtention du résultat de l’épreuve ELISA.

 

Coordonnées:
Téléphone: (204) 789-7434 or (204) 789-7662
Télécopieur: (204) 789-2082
Références:
  1. Levett, P.N. Leptospirosis (2001) Clin. Micro. Rev. (14): 296-326.
Lignes directrices:
Renseignements connexes: